À la découverte du parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes

Publié le : vendredi 01/04/2022 - 17:33:00 dans : Carcassonne

Aux confins de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, dans le triangle formé par Perpignan, Narbonne et Carcassonne, le Parc naturel Corbières-Fenouillèdes est le dernier né des Parcs naturels régionaux d'Occitanie. On y vient pour profiter des paysages grandioses, randonner sur les sentiers du Pays cathare, observer une faune et une flore remaquables et visiter les surprenantes citadelles du vertiges. Découverte !

À la découverte du parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes

Trait d'union entre la Méditerranée et les Pyrénées

À cheval sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales, aux portes du Camping *** La Pinède, le parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes s'étend sur près de 1 800 km2 et compte une petite centaine de villes et villages ruraux. À l'Est, il forme un bastion avancé à la pointe des Pyrénées, puis remonte au Nord vers les premiers contreforts du Massif Central. Avec ses voisins PNR de la Narbonnaise en Méditerranée et PNR des Pyrénées-Catalanes, le Parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes a fait son entrée en 2021 dans la liste des parcs classés.

Randonnée au pays des rapaces et des orchidées

Le parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes est traversé par de nombreux sentiers de randonnée. Parmi eux, le mythique GR 367, plus connu sous le nom de "Sentier cathare", relie Port-la-Nouvelle (Aude) à Foix (Ariège). Soit un total de 250 km depuis la mer Méditerranée jusqu'aux balcons des Pyrénées. Les paysages sont multiples et variés : collines couvertes de vignes, vallées boisées, garrigues, maquis, gorges, falaises et crêtes rocheuses. Ce territoire rural exceptionnel abrite une biodiversité remarquable caractérisée par une grande diversité de végétaux, notamment 75 espèces d'orchidées sauvages dont 16 d'intérêt patrimonial et 8 protégées au niveau national. Le massif abrite aussi de grands rapaces rares en France comme l'Aigle de Bonelli, l'Aigle royal, le Vautour fauve, le Grand-Duc ou encore le Faucon pèlerin.

Un voyage dans le temps, de la préhistoire à l'époque des châteaux cathares

Témoin d'une histoire géologique de plus de 500 millions d'années, le parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes fut habité dès la Préhistoire, comme en témoigne la Caune de l'Arago, la fameuse grotte préhistorique où fut découvert le plus ancien européen connu : l'Homme de Tautavel. Mais c'est au Moyen Âge que le territoire entre définitivement dans l'histoire lors de la croisade des Albigeois menée au XIIe siècle contre l'hérésie cathare.

Perchées au sommet de falaises vertigineuses, aux confins des royaumes de France et d'Aragon, les "Citadelles du vertige" (Puilaurens, Peyrepertuse, Quéribus, Termes et Aguilar) sont les témoins majeurs de la tragédie qui ravagea le Languedoc au début du XIIIe siècle. Aux portes méditerranéennes des Hautes-Corbières, au sud-est de Carcassonne, le château de Villerouge-Termenès mérite également la visite. C'est ici que fut brûlé vif le dernier "Parfait cathare" connu, Guilhem Bélibaste, en 1321. Entre Carcassonne et Narbonne, les férus d'histoire médiévale profiteront de leur séjour dans le massif des Corbières pour franchir l'enceinte de l'abbaye de Lagrasse, fondée par Charlemagne en 778 et longtemps considérée comme l'une des abbayes les plus puissantes du royaume de France.

Des sites naturels à couper le souffle

Le parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes n'attire pas que les passionnés d'histoire, c'est aussi le paradis des randonneurs et des amoureux de paysages d'exception. Le territoire abrite toute une série de sites naturels classés tels que les gorges de Saint-Georges, de l'Orbieu, de Saint-Jaume.

Parmi les paysages emblématiques particulièrement remarquables, on retiendra l'énigmatique montagne de Bugarach, le plus haut sommet des Corbières, célèbre pour ses mystères et ses légendes, ainsi que les gorges de Galamus et ses "marmites de géants". Au sud du département de l'Aude, il faudra aussi découvrir le défilé de Pierre-Lys, un canyon spectaculaire de deux kilomètres de long, avec des falaises à plus de 300 mètres de hauteur. Et pour finir, direction le Grau de Maury, petit col niché au coeur des Corbières cathares. Entre les châteaux de Quéribus et Peyrepertuse, le "sentier du vertige" est réservé aux randonneurs aguerris qui n'ont pas froids aux yeux. À la clé, un point de vue panoramique sur le Fenouillèdes et les Corbières.

Plus d'infos : www.parc.corbieres-fenouilledes.fr

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Retour au Blog

 
Je réserve
 Réservation